L’ÉVALUATION – UN MAL NÉCESSAIRE

L’ÉVALUATION – UN MAL NÉCESSAIRE

La rencontre d’évaluation représente une mauvaise journée pour plusieurs

D’un côté pour le patron, qui n’aime pas évaluer une autre personne (du moins face à face). Comprenez-moi bien, il y a des patrons qui comprennent très bien que l’évaluation est un mal nécessaire, qui évaluent leur personnel et qui le font d’ailleurs très bien. Mais elles vous avoueront que l’évaluation n’est pas leur activité préférée.

De l’autre côté pour l’employé, qui comme la grande majorité des humains, n’aime pas se faire évaluer. Ici aussi, comprenez-moi bien, il y a des employés, qui désirent une évaluation, mais qui le moment venu, espèrent secrètement que celle-ci soit remise aux calendes grecques.

Que vous soyez un patron ou un employé, si juste à penser au moment de l’évaluation vous commencez à ressentir quelques démangeaisons, pas de panique cela signifie heureusement que vous êtes encore vivant.

Pourquoi le mot "évaluation" est-il source de stress ?

Notre façon de voir les rencontres d’évaluation a été acquise dans notre milieu socioculturel. Il est important de comprendre que cette perception fait partie de ce que nous appelons « nos acquis socioculturels ». Pour la grande majorité des personnes vivant en Amérique du Nord, évaluer = réprimander, critiquer, recevoir une correction, etc.

Comme le disait un de mes amis qui a malheureusement été mal compris : « Pour avoir accès au paradis des dirigeants professionnels, il faut ouvrir son esprit comme le font les enfants. » C’est-à-dire être ouvert à voir les choses d’une autre façon.

En vérité, en vérité je vous le dis : « Évaluer ne signifie pas punir. C’est un outil efficace pour aider quelqu’un à avancer et pour l’aider à se rendre capable de juger de ses moyens pour le faire. »

Bon oubliez le côté messianique cela pourrait mal finir. Mais avouez que déjà vous vous sentez mieux.

D’ailleurs, aussi surprenant que cela puisse paraître, je ne compte plus le nombre de fois où une ou un employé de très grande valeur m’a confié sa déception de ne pas être évalué sur sa prestation au travail. 

Chaque fois qu’au mot « évaluation » des sueurs commenceront à perler sur votre front, répétez cette phrase magique : « Évaluer ne signifie pas punir. C’est un outil pour aider quelqu’un à avancer. » On ne sait jamais, ça pourrait marcher.

Pourquoi évaluer?

Une évaluation adéquate et bien menée permet de clarifie les attentes. C’est un outil de gestion formidable qui aide à établir une saine communication entre le supérieur et l’employé. C’est l’occasion de valoriser les comportements souhaités et de corriger les sous-performances.

Les recherches l’ont prouvé, une évaluation adéquate et bien menée augmente l’engagement de l’employé. Un point non négligeable est ressorti lors de ses enquêtes : évaluer favorise la rétention des bons employés.

Rares sont les employés qui reconnaissent facilement avoir besoin d’aide, quelle qu’en soit la raison. C’est une autre raison qui plaide en faveur de l’évaluation. Lors d’un dialogue ouvert, il n’est pas rare que le supérieur prenne conscience qu’un employé a besoin d’aide. 

L'importance de l’évaluation lors de la période de probation

Il est question ici de l’évaluation d’une personne qui vient d’être embauchée. La période de probation permet de confirmer ou d’infirmer le choix par l’entreprise d’une personne pour un poste. Durant cette période, vous devez comme patron mettre en place un encadrement structuré permettant l’intégration de votre nouvel employé et vous devez vérifier si cet encadrement fonctionne. C’est durant cette importante période que vous aurez la chance de détecter s’il y a concordance entre les valeurs et objectifs de votre employé versus ce qui est prôné au sein de votre équipe.

Quelques évaluations au cours de cette période de probation vous permettront de vous assurer que vous et votre nouvel employé êtes sur la même longueur d’onde par rapport au travail attendu. Ces évaluations vous permettront également d’apporter des correctifs et du soutien à l’employé, si nécessaire, afin qu’il puisse se développer au maximum. Plus il se sentira encadré, plus il pourra s’épanouir et être heureux au sein de votre équipe, ce qui accroîtra le potentiel de rétention de personnel qualifié.

L'importance de l’évaluation périodique

L’évaluation périodique se fait régulièrement à des périodes prédéfinies. Elle peut être mensuelle, trimestrielle, semi-annuelle, annuelle, etc.  Je vais commencer par un exemple, hors contexte qui, bien qu’anodin, nous aidera à camper l’importance de l’évaluation. Du moins je l’espère.

Un cas typique

Imaginons mon souffre-douleur Alcide fraîchement en couple. La première semaine son Amour lui cuisine et lui sert un plat de son cru tellement bon qu’Alcid n’en finit plus de la complimenter, de la féliciter, de se pâmer, etc. Tellement contente de lui plaire, son Ange lui ressert ce plat au moins une fois par mois. Il faut dire que la confection de ce plat n’est pas une mince affaire. Nous parlons ici d’un minimum de trois heures en cuisine. 

De mois en mois, Alcide devient moins expressif au sujet de ce plat, à un point tel qu’il en vient à ne plus rien dire. « Pourquoi radoter les mêmes mots à chaque fois qu’elle me sert ce plat ? » se dit Alcide. « Elle sait que j’adore ce plat et qu’elle est la meilleure cuisinière pour le faire. »

Le temps passe, la vie continue jusqu’au jour où notre ami Alcid à table avec sa tendre moitié lui demande :

– Chérie, tu sais le plat que j’aimais tant, pourquoi ne le cuisines-tu plus?

– Cuisiner ce plat c’est beaucoup d’ouvrage Alcid et j’ai eu l’impression que tu ne l’appréciais plus autant, lui répond sa conjointe.

Abasourdie par cette réponse, notre Alcid se demande « Mais comment a-t-elle pu s’imaginer une chose pareille? »

Si vous vous êtes dit : « C’est simple, Alcid a cessé de fournir une rétroaction « un feedback » à sa conjointe sur la qualité de son repas préféré. » Félicitation, vous avez compris un des fonctionnements de la machine humaine. Une des forces de l’évaluation continue est de renforcer les comportements souhaités.  

Pour les autres, pas de panique je ne me décourage pas si facilement. Retournez quand même lire le titre de cet article. Allez, allez grouillez-vous! 

Revenons au monde du travail

Lorsque je parle d’évaluation continue, plusieurs patrons me disent : « Moi je pratique déjà l’évaluation continue. Je félicite tout le temps, en temps réel, mes équipes pour leurs bons coups. »

Si comme eux vous pratiquez la félicitation continue, bravo, continuez. Mais, ce n’est pas de l’évaluation continue. Rappelons-nous que la rencontre d’évaluation individuelle : permets d’établir une communication bidirectionnelle (supérieur à employé et employé à supérieur); de clarifier les attentes du supérieur, mais aussi celles de l’employé; etc.

Ce n’est pas la même chose que distribuer un chip et un coke à tout employé ayant réussi son quota de travail.

Conclusion

Pour ma part, d’expérience en expérience, j’en suis venu à voir les rencontres d’évaluation comme un moment important et même comme un incontournable. C’est lors de cette rencontre que l’on apprend les attentes de notre employé, que l’on clarifie ou reclarifie nos attentes, que l’on prend conscience des bons et des mauvais moments qu’il passe, que l’on se fixe des objectifs communs et combien d’autres choses encore.    

Si comme dirigeant vous ne procédez à des rencontres d’évaluation avec chacun de vos employés (cadres inclus), vous vous condamner vous-mêmes à travailler plus fort, à voir le rendement de vos bons employés diminués, à perdre de bons employés, à voir jour après jour les mêmes problèmes revenir et j’en passe.

Nous verrons ensemble dans un autre article ce qu’est une rencontre d’évaluation adéquate et bien menée.

En attendant, n’oubliez les rencontres d’évaluation avec votre conjointe ou votre conjoint si vous voulez continuer à avoir de ses bons plats ou cessez d’avoir des plats que vous n’aimez pas du tout.  

Print Friendly, PDF & Email
Scroll to Top
%d bloggers like this: